MES COUPS DE COEUR

Bonus 2020 Raboté

27/11/2019

Le bonus va se voir raboter en 2020.

Selon les informations du journal Le Parisien, il semblerait que le gouvernement prévoit de raboter de façon très significative le montant du bonus ecologique accordé pour l'achat d’un véhicule en version électriques. Et ce sont les professionnels qui seront plus particulièrement touchés par cette diminution des aides.

Nouvelle décision pour le bonus des voitures électriques.

 

Les temps sont devenus difficiles pour les automobilistes français. En effet, après avoir durci les conditions d’obtention de la prime à la conversion, le gouvernement vient de valider deux nouvelles grilles de malus plus sévères pour le 1er janvier et le 1er mars 2020. Mais ce n’est pas tout, les pouvoirs publics s’attaquent aussi au désormais Bonus. Selon une information du journal le Parisien, le gouvernement envisage assez rapidement un coup de rabot très important pour cette aide destinée à l’achat de modèles 100 % électriques. Cette volonté pourrait entrer en vigueur dès le 1er janvier 2020. Le but de cette disposition est de rationnaliser ce dispositif, en ne l'octroyant plus aux véhicules électriques haut de gamme.

De combien sera la diminution de la prime à la conversion ?

 

Cette décision demeure assez difficile à encaisser pour les professionnels de l’automobile, puisque le bonus écologique serait purement et simplement divisé par deux. Ainsi ce bonus incitatif à l’origine passerait de 6 000 à 3 000 euros. Et ce n’est pas tout car le coup de grâce serait de supprimer cette aide totalement, pour les véhicules de plus de 60 000 euros.

3 000 euros de bonus pour les modèles entre 45 000 et 60 000 euros

 

 Cette évolution concerne aussi les particuliers. Ces derniers pourraient toujours bénéficier d’un bonus de 6 000 euros, mais seulement pour les véhicules dont le prix de vente ne dépasse pas 45 000 euros. Ensuite pour un véhicule dont le prix serait compris entre 45 000 et 60 000 euros, le bonus écologique serait ensuite divisé simplement en deux, passant ainsi à 3 000 euros. Pour les professionnels, ce rabotage serait encore plus sévère car plus aucune aide ne serait octroyée pour les modèles de plus de 60 000 euros.

Cette mesure serat elle mise en application ?

 

Si cette idée gouvernementale  n’est pas encore totalement validée, beaucoup d’expert du secteur pensent qu’elle ne serait pas surprenante. On se souvient qu’un groupe de députés de La République en marche, inspiré par les recommandations de France Stratégie, souhaitait la prise en compte du poids des véhicules dans la fixation du malus, permettant ainsi, "de désavantager les gros véhicules "luxe" qui bénéficient parfois aujourd’hui de bonus sans être écologiquement responsables" selon les députés dépositaires de l’amendement. L’idée de cette décision n’était donc pas très loin,  même si la méthode employée n'est finalement pas la même.

 

Quels sont les véhicules impactés par ce changement ?

 

Cette annonce ne plait pas à certains constructeurs, et principalement ceux du secteur premium. Cette nouvelle disposition portera un coup direct aux ventes de leurs modèles électriques. Ainsi les Audi e-tron, le futur e-tron coupé, le Mercedes-Benz EQC, la Jaguar I-Pace, la Porsche Taycan, les Polestar 1 et Tesla Model S, X sont directement menacés car tous ces modèles sont au-dessus du nouveau seuil des 60 000 euros. D’autres modèles sont menacés directement car les tarifs n’ont pas encore été dévoilés à ce jour. Leur prix de commercialisation pourraient s’approcher dangereusement avec la ligne rouge et par conséquence voir leur bonus tout simplement divisé par deux, pour cela on pense au Volvo XC40 Recharge ou encore la Polestar 2. La Tesla Model 3, la Mini Cooper SE, et la nouvelle BMW i3. Pour ces derniers, la prie d’aide à l’achat vertueux sera diminué drastiquement à compter du 1er janvier.

Et les voitures Française dans tout cela ?

 

Côté offre française, le DS3 Crossback passerait entre les mailles du filet. En effet, son édition limitée La Première s’affiche à plus de 45 000 euros. Les quatre autres finitions, sans ajouter trop d’options, pourraient continuer de bénéficier du généreux bonus de 6 000 euros. Ce nouveau dispositif pourrait bien amener une partie des constructeurs à revoir leur grille de tarifs.

 

Découvrez aussi notre article sur : Les 25 voitures occasions les plus vendues en 2019.

Loueruneauto, c’est le leasing auto en loa auto ou lld auto , d’vehicule utilitaire et vehicule en leasing, en neuf et aussi en voiture d'occasion et utilitaire d'occasion. lld vehicule ou loa vehicule, toutes nos offres sont avec aucun apport.